Les stages

Inscrits dans  le cadre d’une formation professionnalisante (arrêté du 24 juillet 2020, modifiant l’arrêté du 27 août 2013), les stages sont un élément constitutif de la diplomation :

 

Un cadre commun

En M1, le stage SOPA (stage d’observation et de pratique accompagnée) se déroule sur trois périodes. Il est massé.

Il donne lieu à un temps de préparation, une phase d’accompagnement par le ou les tuteurs et une phase d’exploitation et d’analyse réflexive.

Quels sont ses objectifs ? 

  • Donner aux étudiants une vision aussi complète et cohérente que possible de l’institution dans laquelle il sera appelé à évoluer, ainsi que des différents aspects du métier visé. 
  • Conforter leur projet personnel et professionnel 
  • Circonscrire le périmètre de la profession à laquelle ils aspirent et participer à la construction de  son identité professionnelle

Un stage spécifique Éducation inclusive, d’une durée de  trois  jours vient compléter les stages SOPA.

Il a pour objectif de permettre aux étudiants d’affiner leur compréhension des enjeux des politiques et systèmes éducatifs et plus spécifiquement ceux relevant de l’éducation inclusive. Il peut être réalisé en dehors de l’Éducation nationale, par exemple au sein d’établissements pénitentiaires, d’associations partenaires de l’école ou de collectivités territoriales.

Cette période est incluse dans la durée obligatoire permettant de valider le master 1 MEEF.

En M2, le stage est filé et organisé sur toute l’année scolaire. Il se décline selon deux modalités d’alternance : l’immersion professionnelle et le tiers temps en responsabilité. Dans les deux cas, il est part intégrante de la formation. Les étudiants en responsabilité dans le cadre d’un contrat à tiers temps sont à ce titre sous l’autorité du rectorat, en tant qu’employeur :

Quelle que soit la modalité d’alternance choisie par l’étudiant, à l’issue de son parcours en master MEEF il doit avoir atteint un niveau suffisant dans la construction des compétences professionnelles communes aux métiers de l’éducation, ainsi que les compétences professionnelles spécifiques au métier visé, en prenant en compte la diversité des élèves. C’est pourquoi :

  • La durée du stage est plus longue qu’en M1 (d’une durée annuliasée équivalente à 12 semaines), vise à préparer le concours et à construire peu à peu son identité professionnelle.
  • Les étudiants doivent appréhender, par la pratique et l’expérience, l’ensemble des facettes du métier d’enseignant. 
  • Au-delà de l’expérience de la classe, ils auront tout intérêt à être associés à la vie de l’école ou de l’établissement de façon à bien comprendre les enjeux de l’articulation de la classe, l’école et de son territoire 
  • La compréhension des enjeux éducatifs et pédagogiques, en situation professionnelle, sera évaluée au long de l’année de M2, de façon progressive dans le cadre de la formation universitaire.

Afin de construire cette montée en compétences, tous les étudiants en stage en M2 sont suivis par un binôme de tuteurs (un tuteur INSPÉ, un tuteur dit terrain en école ou établissement). Selon le profil de l’étudiant, cette supervision diffère dans ses modalités de mise en œuvre, même si elle poursuit les mêmes objectifs :

  • Accompagnement à la découverte et participation à la vie de I’école/établissement 
  • Observation et analyse de situations de classe et de situations éducatives
  • Prise en main de séquences et de séances. Pour les étudiants en immersion professionnelle, les modalités de la supervision évoluent progressivement pour que I’exercice de la co-responsabilité monte en puissance au fil de la période de stage. Le stagiaire se voit confier des missions conformes au projet pédagogique défini par l’lNSPÉ de Bretagne et l’université d’inscription, et approuvées par l’école. Il met en œuvre les acquis de sa formation en vue de l’obtention d’un diplôme ou de favoriser son insertion professionnelle.

DES SPÉCIFICITÉS

Si les contenus et modalités de la formation sont communes, la mise en stage est adaptée aux particularités de certains profils

Depuis 2019 (loi “Pour une Ecole de la confiance” et circulaire n°2019-156), les établissements scolaires peuvent recruter des assistants d’éducation, qui peuvent bénéficier dès leur année de L2 d’un parcours de préprofessionnalisation. Initialement prévu jusqu’en fin de M1 Meef, ce contrat peut être prolongé par les étudiants qui le souhaitent jusqu’en fin de M2 ( décret n°2021-1908). La circulaire n°2019-156 précise les finalités de ce dispositif ainsi que les missions qui peuvent être confiées aux AED en préprofessionnalisation. Ces derniers bénéficient d’un accompagnement adapté en établissement et à l’INSPÉ (à partir de leur année de M1). L’expérience professionnelle en établissement  est prise en compte comme une modalité d’alternance. Ainsi, les tuteurs veilleront à ce que les étudiants exercent des fonctions d’enseignement, selon leur parcours disciplinaire. La validation universitaire du master 2 s’appuie sur le développement et l’acquisition des compétences professionnelles.

Les spécificités professionnelles des professeurs des écoles, professeurs documentalistes, EPS et des C.P.E se traduisent dans l’organisation de leur présence en établissement.

Ainsi,

  • Dans le premier degré, pour les alternants tiers temps, le temps de service s’établit à un tiers de l’obligation réglementaire de service des personnels enseignants premier degré, soit 8h d’enseignement + 36h (soit un tiers des 108h)
  • En EPS, le stage de M1 est filé sur l’année universitaire (présence sur un jour par semaine en établissement). En M2, pour les alternants tiers temps,  24h d’association sportive sont à réaliser sur le premier trimestre
  • Parcours documentation, pour les alternants tiers temps, la présence en établissement correspond à un tiers de l’obligation réglementaire de service déterminée par le statut. Il correspond à un temps hebdomadaire de 15h sur 24 semaines.
  • Parcours CPE, pour les alternants tiers temps, la présence en établissement correspond à un tiers de l’obligation réglementaire de service déterminée par le statut. Les étudiants du parcours CPE peuvent être en service dès le dimanche soir (internat) et terminer le cas échéant le mardi à 22h 

Le calendrier 2023-2024 

M1SOPA3 périodes de stage massé

Période 1- 9 au 13 octobre 2023

Période 2- 15 au 26 janvier 2024

Période 3- 22 et 23 février puis 11 au 22 mars 2024

Stage Education inclusive

3 jours

Selon les sites et effectifs, plusieurs vagues de stages sont prévues sur l’année scolaire
M2IPstage filé

Mise en stage le 11 septembre 2023

Présence en école/établissement lundi, mardi et/ou mercredi

Alternants tiers temps

contrat sur l’année

(1erseptembre 2023 -31 août 2024)

Rentrée en établissement le 1er septembre 2023

Présence en école/établissement lundi, mardi et/ou mercredi

AED prépro

contrat sur l’année

(1erseptembre 2023 -31 août 2024)

Rentrée en établissement le 1er septembre 2023

Présence en école/établissement 2 x 4 heures